SNUAS-FP - Page d'accueil
CAPN CT
CAPN AS
Communiqué de presse
Carrières
Actualité
Grandes thématiques
Les pétitions
Les référents
Se syndiquer
Salaires
Ministère de la Défense
Elections Prof
Vie des Académies
Contactez-nous
Les dossiers de la FSU
La sélection de liens
Page d'accueil
6. Publications








version imprimable

SNUAS-FP FSU
104 Rue Romain Rolland
93260 Les Lilas
Tél. 01 41 63 27 55
Fax 01 41 63 15 48
Le SNUAS FP, un des syndicats de la Fédération Syndicale Unitaire
Facebook Le SNUAS sur Facebook
Actualité
Le jeudi 5 juillet 2012 par Le Bureau National
ASSISTANTE SOCIALE : LA PROFESSION AU SMIC, C’EST MAINTENANT !

COMMUNIQUE DE PRESSE

Annoncée aux partenaires sociaux par le ministre du Travail, Michel Sapin, le SMIC a été augmenté en France de 2%, inflation comprise, le 1er juillet. Ce premier « coup de pouce » du SMIC reste très insuffisant, bien en deçà des besoins réels des bas salaires et ne permet pas aux salariés de vivre décemment.

Par ailleurs, au regard du gel du point d’indice des fonctionnaires depuis déjà deux ans, que nous continuons à dénoncer, 20% des agents de la Fonction Publique seront par conséquent rémunérés en dessous du SMIC au 1er juillet.

C’est le cas de très nombreux contractuels, mais aussi de titulaires de catégorie C. Aussi, la revalorisation du SMIC entraînera de facto, le relèvement du traitement minimum des trois Fonctions Publiques. Les fonctionnaires titulaires recrutés au niveau du Bac et Bac + 2 (cat B) seront désormais rémunérés à moins de 1 % au dessus de ce minimum. C’est le cas des assistantes sociales.

Actuellement en catégorie B, les assistantes sociales ont vu chaque année leur rémunération se rapprocher dramatiquement du traitement minimum de la fonction publique et aujourd’hui c’est fait !

En effet, le premier échelon de la grille indiciaire de l’assistante sociale est actuellement en Indice Net Majoré (INM) à 308, soit 1426,13 euros brut par mois, le SMIC passera lui, à 1425,67 euros brut au 1er juillet. Hors Indemnité, une assistante sociale débutante dans la fonction publique, gagnera 46 centimes d’euros de plus que le smic !

Par ailleurs, les dernières décisions de l’ancien gouvernement nous enferment dans une grille de salaire que nous avons dénoncée et combattue (le Nouvel Espace Statutaire) qui, non seulement nous maintient en catégorie B, mais allonge également notre carrière et nous fait perdre des milliers d’euros en salaires cumulés.

Dans le cadre du NES, si les textes étaient promulgués, le premier échelon de la grille indiciaire des AS passera à l’INM 327 soit 1514,10 euros Brut, soit à peine 6% de plus que le SMIC (pour rappel en juillet 2000 il était supérieur de 21,74% du SMIC).

Les effets négatifs du gel du point d’indice de la fonction publique depuis juillet 2010, le tassement de notre grille de rémunération par rapport à l’évolution du SMIC et le maintien en catégorie B entraînent une véritable régression salariale de notre profession.

Doit-on continuer à accepter la précarisation de plus en plus indécente des professionnels du travail social ?

Il est urgent de revaloriser la carrière et de procéder à une refonte des grilles de rémunération justifiée par les qualifications et les responsabilités effectives exercées par les assistantes sociales. Il est également indispensable de reconnaître enfin, la durée et l’exigence des études en service social à son juste niveau.

De nombreux parlementaires, dont certains appelés aujourd’hui aux plus hautes responsabilités, se sont prononcés à de nombreuses reprises en faveur de la reconnaissance et la validation des trois années d’études, l’accès à la catégorie A.

Le SNUAS FP FSU exige :
- la catégorie A type pour les assistantes sociales, et conseillères techniques,
- l’inscription du DEASS au niveau II du RNCP,
- la non publication des projets de décrets, passés en force au CSFPE du 6 Avril 2012.

Les Lilas, le 05 Juillet 2012

Word - 122 ko
CP SMIC
  © SNUAS-FP/FSU 2003 - conception » grafactory.net - haut de la page - spip