SNUAS-FP - Page d'accueil
CAPN CT
CAPN AS
Communiqué de presse
Carrières
Actualité
Grandes thématiques
Les pétitions
Les référents
Se syndiquer
Salaires
Ministère de la Défense
Elections Prof
Vie des Académies
Contactez-nous
Les dossiers de la FSU
La sélection de liens
Page d'accueil
6. Publications








version imprimable

SNUAS-FP FSU
104 Rue Romain Rolland
93260 Les Lilas
Tél. 01 41 63 27 55
Fax 01 41 63 15 48
Le SNUAS FP, un des syndicats de la Fédération Syndicale Unitaire
Facebook Le SNUAS sur Facebook
Actualité
Le jeudi 8 avril 2010 par Le Bureau National
ETATS GENERAUX DE LA SECURITE A L’ECOLE

COMMUNIQUE DE PRESSE SNUASFP-FSU

ETATS GENERAUX DE LA SECURITE A L’ECOLE

Monsieur Chatel a clôturé ce matin les États Généraux de la Sécurité à l’École. Outre une contribution écrite précisant nos positions, le SNUASFP, avec la FSU, y a participé et a pu apporter ses analyses et propositions lors des ateliers.

Malgré la volonté affichée du ministre en ouverture des États Généraux d’arriver à des mesures consensuelles et « ambitieuses » pour lutter contre la violence à l’École, les cinq principales mesures annoncées en clôture, font preuve de l’acharnement à poursuivre une politique vouée, comme l’ont démontré les experts scientifiques, pourtant invités par le Ministère, à l’échec.

Alors que les préconisations du Conseil Scientifique et les contributions internationales ont insisté sur la nécessité d’une approche globale de ce phénomène et ont démontré l’inefficacité des dispositifs sécuritaires et des sanctions financières, comme la suppression des allocations familiales pour lutter contre l’absentéisme, le ministre persiste et ignore sciemment le contenu des débats de ces deux jours.

Malgré de nombreuses interventions en plénière et dans les ateliers, la question sociale, et notamment celle concernant la grande pauvreté (2 millions d’enfants vivant sous le seuil de pauvreté) n’a jamais été reprise, sauf pour confirmer l’orientation répressive, en pénalisant une nouvelle fois les familles les plus en difficultés (cf. allocations familiales).

Loin de s’appuyer sur les Assistants Sociaux de l’Éducation Nationale qui sont déjà formés à la médiation, à la gestion des conflits et à la prévention des conduites à risques, le ministère fait le choix, entre autres mesures, de doubler les effectifs des équipes mobiles de sécurité, contre l’avis de l’ensemble de la communauté éducative qui demande le renforcement des équipes pluri-professionnelles, dont les assistants sociaux sont membres à part entière.

Le SNUASFP-FSU dénonce, dans le même temps, les suppressions de postes touchant les services sociaux de l’Éducation Nationale dans plusieurs académies, à l’heure où les conséquences de la crise sociale se font toujours plus ressentir au sein des établissements scolaires.

le 8 Avril 2010

Word - 120 ko
CP SNUASFP
  © SNUAS-FP/FSU 2003 - conception » grafactory.net - haut de la page - spip