SNUAS-FP - Page d'accueil
CAPN CT
CAPN AS
Communiqué de presse
Carrières
Liens/documents utiles
Actualité
Grandes thématiques
Les pétitions
Les référents
Se syndiquer
Salaires
Ministère de la Défense
Elections Prof
Vie des Académies
Contactez-nous
Les dossiers de la FSU
La sélection de liens
Page d'accueil
6. Publications








version imprimable

SNUAS-FP FSU
104 Rue Romain Rolland
93260 Les Lilas
Tél. 01 41 63 27 55
Fax 01 41 63 15 48
Le SNUAS FP, un des syndicats de la Fédération Syndicale Unitaire
Facebook Le SNUAS sur Facebook
CAPN AS
Le jeudi 29 mars 2018 par Le Bureau National
Déclaration préalable CAPN AS 27 mars 2018

DECLARATION PREALABLE DU SNUASFP-FSU

CAPN DU 27 MARS 2018

Cette CAPN est la première de ce quinquennat. Elle se déroule dans un contexte social agité et conflictuel où le dialogue social est rompu. Le statut des fonctionnaires est remis en cause, les attaques sont multiples : passage par ordonnance, casse du code du travail, statut spécifique attaqué, réapparition du jour de carence, non revalorisation du point d’indice depuis 8 ans, augmentation de la CSG, 120 000 suppressions de postes annoncées, dégradation des conditions de travail dans toute la Fonction Publique, développement de la précarité de l’emploi (contractualisation et vacation amplifiées). Pour les travailleurs sociaux, le report de PPCR nous touche encore une fois particulièrement car c’est l’accès au cadre À qui nous est encore refusé.

Ses dégradations des conditions de travail et de l’organisation du temps de travail vont impacter particulièrement les femmes majoritaires dans la Fonction Publique, en contradiction avec les discours sur l’égalité homme-femme.

Le SNUASFP-FSU s’alarme que dans un contexte social difficile (radicalisation, attentat, augmentation de la pauvreté et de la précarité, l’arrivée de mineurs non accompagnés…) les orientations gouvernementales n’accentuent pas dans les faits, toutes les actions de prévention et ne tiennent pas compte des différents rapports mettant en avant les compétences du travail social pour maintenir la cohésion nationale.

Seules sont mises en avant les entreprises de l’économie sociale et solidaire, pionnières de la marchandisation du travail social, au dépend des travailleurs sociaux exerçant dans les services publiques. Cela est également malheureusement le cas dans notre propre Ministère, où aucun texte ni discours de notre Ministre ne présente la place et le rôle des services sociaux.

À la date anniversaire de la publication de la circulaire de missions du service social en faveur des élèves, faite pour rappel, sans concertation réelle avec les représentants des personnels, le SNUASFP-FSU observe un malaise grandissant dans nos services, comme nous l’avions annoncé. Cela est confirmé par les rapports de la CPAM qui interpellent face au Burn Out des personnels, particulièrement les employeurs des travailleurs sociaux.

L’actualité sur Nantes illustre les situations dans lesquelles nous nous trouvons dans de plus en plus de service. Ce sont les collègues qui sont mise en cause et suspendues, alors que ce sont les services qui dysfonctionnent par manque de moyen.

Le SNUASFP-FSU maintient que les quelques créations de postes mises en place à la rentrée, sont ridicules au regard des besoins. Dans l’une des académies les mieux dotées, Lille, hors 3 eme cycle, le service social à l’Education Nationale est de moins de 4h par élève par an en REP+ et moins de 2 h par an dans les autres établissements (REP compris).

Pour illustrer la précarité galopante dans nos services essentiellement féminins, nous prendrons l’exemple du service du département des Landes, comprenant 12 titulaires pour 9 vacataires.

Comment interpréter la non parution de circulaire de mission du service social des personnels ? Le SNUASFP-FSU rappelle l’importance de ces services dans la prise en charge des personnels en difficultés, importance grandissante au vu de la montée de la précarité et des risques psychosociaux.

Le SNUASFP-FSU dénonce le manque de moyens pour faire réussir tous les étudiants dans l’enseignement supérieur.

Nous demandons des moyens d’accompagnement et donc la création de postes dans les services sociaux du supérieur.

Le SNUASFP-FSU dénonce la non visibilité et le traitement individualisé des collègues des universités, embauchées sur des fonds propres en contrat précaire.

Concernant Mayotte, Le SNUASFP-FSU dénonce qu’alors que 8 postes sont disponibles, que seulement 2 candidatures se présentent, une n’est pas retenue, sans motif.

Nous dénonçons que la CAPN soit déchue de ses compétences en faveur de poste profilé, relevant d’une gestion du « fait du prince »

Si les moyens manquent en Métropole, ceci est encore plus criant dans les Départements d’Outre Mer, où la population vit dans des conditions extrêmement dégradées, proche de pays du tiers monde.

Le travail social demande une intervention particulière qui nécessite des formations et une réflexion en service, malgré le travail d’urgence quotidien. Cette formation pourrait être proposée en Métropole pour permettre d’attirer des collègues dans ces départements particuliers.

PDF - 97.9 ko
Déclaration CAPN AS préalable 27 mars 2018
  © SNUAS-FP/FSU 2003 - conception » grafactory.net - haut de la page - spip